• Accueil
  • Espace presse
  • Les États-Unis soutiennent la modernisation de l'administration douanière de Madagascar grâce à un nouveau partenariat

Les États-Unis soutiennent la modernisation de l’administration douanière de Madagascar grâce à un nouveau partenariat

Communiqué

185

      Au cours des dernières années, l’administration douanière malagasy a réalisé des progrès notables dans le secteur maritime. Cependant, des améliorations significatives restent à faire, notamment dans le secteur du transport aérien.

À cette fin, le gouvernement américain a joint ses forces à celles de l’administration douanière du Ministère de l’Économie et des Finances, ainsi que du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) à Antananarivo pour lancer le nouveau projet d’appui à la douane financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Ce partenariat contribuera à l’amélioration des procédures aéroportuaires, notamment en ce qui concerne la gestion des passagers et le traitement des marchandises. Il s’agit notamment d’intégrer les services de livraison express et le commerce électronique.

D’une durée de deux ans, cette initiative promet d’améliorer l’efficacité et la transparence du système actuel de gestion douanière de Madagascar et d’aider l’administration douanière à mettre en œuvre son plan stratégique de modernisation en favorisant la sensibilisation aux normes et l’amélioration du flux de travail au sein de la douane malagasy.

Lors d’un événement de lancement le 12 mars 2024 à Air Services Cargo à Antananarivo, l’Ambassadrice des Etats-Unis, Claire A. Pierangelo, a souligné l’importance de ce nouveau partenariat. “L’amélioration de la transparence et de l’efficacité des procédures douanières peut avoir des effets positifs en cascade sur l’économie malagasy et contribuera à instaurer la confiance nécessaire pour accroître les investissements des entreprises dans le pays”, a déclaré l’Ambassadrice Pierangelo. “Nous sommes heureux de soutenir la douane dans cette étape importante pour le développement durable de Madagascar”.

Le projet sera mis en œuvre par le PNUD à Madagascar. Il vise à améliorer la gestion des risques par la douane grâce à la mise en œuvre de nouvelles plateformes pour le traitement des données du fret aérien et maritime et à l’intégration de systèmes modernes dans les plateformes existantes.

Cette initiative améliorera la gestion des flux de travail en faisant appel à des experts externes pour aider à socialiser les nouvelles plateformes numériques et les processus de gestion, et se concentreront sur la formation du personnel de la douane et des utilisateurs du secteur privé pour naviguer dans les processus et les procédures afin d’améliorer la conformité et l’efficacité.

“Le PNUD est fier de contribuer à l’amélioration de l’accès commercial de Madagascar dans un monde où le commerce et les échanges commerciaux sont des piliers essentiels pour atteindre le développement durable du pays”, a déclaré la Représentante Résidente à Madagascar Natasha van Rijn.

Une fois que les nouveaux systèmes seront en place et que le personnel de la douane et les utilisateurs seront familiarisés avec les procédures, les recettes douanières et les échanges commerciaux avec Madagascar devront augmenter. Les délais de dédouanement pour les expéditions aériennes et maritimes ne devraient également pas dépasser deux jours.

Les États-Unis soutiennent le commerce et les investissements commerciaux avec Madagascar par le biais de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), l’activité de commerce et d’investissement de l’USAID/Prosper Africa, et plus de 28 millions de dollars d’investissement par le biais des activités de l’USAID dans le domaine du cacao, des épices, de l’aquaculture, et de l’investissement d’impact.

Documents à télécharger