La Commission de l`Océan Indien (COI) est un organisme intergouvernemental réunissant certains pays de l`Océan Indien : les Comores, la France (Réunion), Madagascar, Maurice et les Seychelles. Elle a été créee en 1984 par l`Accord de Victoria.

Du fait de leur géographie, de leur histoire et de leur culture, les pays insulaires qui la composent partagent des valeurs et des intérêts communs face aux mutations de leur environnement régional et mondial.

Définie comme une organisation sous-régionale de proximité, la COI a mandat de favoriser les échanges intra régionaux et de défendre les intérêts insulaires de ses Etats membres qui ont en commun l`isolement, l`étroitesse des marchés, la fragilité environnementale et l`exposition aux catastrophes naturelles.

La COI développe pour ce faire des projets de coopération régionale, pour le financement et la réalisation desquels elle noue des partenariats avec des bailleurs de fonds, des agences de coopération internationale et d`autres organisations de coopération régionale.

La COI met l`accent sur les problématiques insulaires des pays membres et facilite leur insertion dans le processus d`intégration économique de la région Afrique orientale et australe, ce qui se traduit par :

  • La défense des petites économies insulaires en développement au niveau régional et international  ;

  • La défense des intérêts communs des pays géographiquement isolés du continent, dans le cadre de l`initiative NEPAD de l`Union Africaine  ;

  • L`attention portée à la situation particulière de la Réunion , région ultrapériphérique européenne, dans le cadre notamment des Accords de Partenariat Economique  ;

  • La valorisation économique des ressources naturelles communes.

En septembre 2005, la COI demande le statut d`observateur auprès de l`assemblée générale des Nations Unies.

Les pays membres

Comores, Madagascar, l`Ile Maurice, Seychelles, La Reunion (France). Cette dernière ne participe pas jusqu`à nos jours aux échanges commerciaux préférentiels. Les quatre premiers ont constitué un groupe de négociations dans le cadre de l`APE mais n`ont pas gardé leur cohésion.

Objectifs

  • Coopération diplomatique ;

  • Coopération économique et commerciale ;

  • Coopération dans le domaine de l`agriculture, de la pêche maritime et de la conservation des ressources et des écosystèmes ;

  • Coopération dans les domaines culturels, scientifique, technique, de l`éducation et en matière de justice ;

  • Promouvoir « l`indo-océanité ».

Les Hautes Parties Contractantes

Vu les textes relatifs à l`Initiative Transfrontière ;

Vu la convention de financement (modifiée) n°5547/REG(RIN) entre la commission des communautés européennes et les pays membres de la Commission de l`Ocean Indien en date du 19 janvier 1996 ;

Vu le Programme Indicatif Régional du 8ème FED, signé le 29 avril 1997 ;

Convaincues que le renforcement de l`intégration régionale passe par la réduction puis l`élimination des droits de douane et autres taxes d`effet équivalent perçus sur les importations en provenance des Etats membres de la COI ;

Le tarif préférentiel s'opère sur la base des règles d'origine définies dans l'Accord:

Douanes Malagasy 2017
GTranslate
French English