Team Building de la DGD : trois jours de partage et de symbiose pour promouvoir un climat de travail favorable dans la réalisation des objectifs de réforme

La Direction générale des douanes a organisé un team building de trois jours, les 23 au 25 mai 2018, à l’hôtel Le Hintsy Ambohimanambola. Le but en était de resserrer les liens entre ses agents, renforcer la cohésion interne, et ainsi booster l’efficacité de l’administration douanière dans le cadre de l’accomplissement de la fonction régalienne qui lui incombe. Cela rejoint  directement l’engagement de la douane malgache de faire des ressources humaines le facteur clé du succès de la douane.

Financé par la Banque mondiale à travers le Programme de réforme pour l’efficacité de l’administration (PREA), ces trois jours de partage intense ont mis en avant compréhension, union et respect mutuel, basés sur le développement personnel qui est la racine de l’efficacité conduisant à équilibrer la productivité et la capacité de production.

 

Il en est ressorti que la personne est le moteur du changement et de l’efficacité; s’en suivent les relations interpersonnelles constituant le point fondamental du changement. Par ailleurs, « Jery – tao – jinja », que l’on peut traduire par « vision, action, résultat », ont été les mots d’ordres adoptés et adhérés par les participants pour être appliqués dans le quotidien d’un bon douanier.

Parmi les points essentiels abordés également : la gestion du changement. Etant donné les divers projets de réforme entrepris et conduits au sein de la DGD, il est essentiel de voir les principes à respecter pour un changement efficace.

Mais au-delà de tout il y a l’’importance de l’équipe, l’esprit d’équipe. Il est primordial, pour assurer l’efficience, qu’il y ait un/des objectif(s) communs et une approche commune ainsi qu’une  complémentarité d’aptitudes. Une fois ces conditions réunies, la performance est à portée de mains.

A cela s’ajoute la confiance mutuelle entre les membres de l’organisation dont les éléments fondamentaux pour y parvenir sont la compétence, la constance, la loyauté, l’ouverture et l’intégrité.

Et pour couronner l’ensemble, il y a la communication. Un bien grand mot, acclamé dans toute organisation. C’est à travers elle que transiteront tous les éléments cités supra et infra, à travers une écoute empathique et à travers le pouvoir des mots (les messages bien travaillés et bien structurés sont les plus percutants).

 

Les différentes activités exercées au cours de ce team building ont fait ressortir l’importance du positivisme dans la vie professionnelle et personnelle, reconnue par tous. Ce concept conditionne bien des choses dans l’accomplissement des tâches quotidiennes de la personne d’abord, puis de l’agent ensuite. Il aidera à développer en chacun la culture de la performance dans un total esprit d’appartenance, conduisant à l’efficacité et l’efficience de l’organisation.

Et en ce qui concerne la douane malgache, l’optimisation des performances douanières est l’objectif final de toutes les actions et de tous les projets de réformes. La culture de performance, bien que encore très peu appliquée dans la sphère publique à Madagascar, est pourtant une condition sine qua none pour parvenir à des résultats probants et satisfaisants : chaque maillon de la chaine, à quelque niveau qu’il soit dans l’organisation, doit avoir son/ses objectifs clairs et mesurables. Dans la pratique, cela se traduirait par la définition d’une perspective globale (vision), de buts individuels, et de l’ethos.

A l’issue de ces trois jours de partage et de totale symbiose, nous ne pouvons qu’espérer  une amélioration de l’environnement de travail et par conséquent l’amélioration des performances de la douane malgache.

Date de l'actualité: 
Vendredi, 19 octobre, 2018
Douanes Malagasy 2017
GTranslate
French English