GRANDS EVENEMENTS DE LA DGD A TOAMASINA

Vendredi 14 juin 2019 : une journée à marquer d’une pierre blanche pour la Direction générale des douanes, notamment pour sa circonscription de Toamasina.

En effet, quatre grands événements ont été à l’affiche, à savoir la présentation officielle des trois nouveaux receveurs des douanes de Toamasina, la signature de la convention d’objectifs par ces derniers, la signature de contrat de performance par les inspecteurs vérificateurs de Toamasina et une rencontre entre l’Administration douanière et ses partenaires.

 

Ainsi, les Receveurs des douanes de Toamasina, nouvellement nommés, ont été présentés officiellement. Il s’agit de l’Inspecteur des douanes RAKOTONIRINA Hery André, Receveur du Bureau des douanes de Toamasina Port, ancien Receveur du Bureau de Mahajanga ; l’Inspecteur des douanes RAMANANA Stephan, pour le Bureau de Toamasina pétrole où il a déjà exercé depuis l’année 2017 ; et l’Inspecteur des douanes BOTOLAHY Vololondranty Marie-Ange, le nouveau Receveur du bureau des douanes Betainomby Sheritt, dernièrement Adjoint du Receveur des douanes du bureau de Toamasina pétrole.

Unanimement, les trois Receveurs ont souligné leur souhait de redorer l’image de la Douane malgache, incitant leurs collègues à redoubler d’efforts pour honorer l’Administration et mériter la confiance du peuple et des partenaires. « Soyons fiers dans l’accomplissement de nos missions et n’oublions pas le respect mutuel entre collègues et le partage d’expérience ainsi que le respect des usagers », tel était le message véhiculé pour l’occasion.

Suite à leur présentation officielle, les trois Receveurs des douanes ont signé la convention d’objectifs. Un accord signé entre un responsable et le Directeur général des douanes dans le cadre des réformes entreprises par la DGD dans sa politique actuelle, en matière de Gestion des ressources humaines. En effet, dorénavant, tous les postes à responsabilité seront régis par une convention d’objectif d’une durée de un (01) an ; à noter que si le signataire est impliqué dans une fraude quelconque liée à ses obligations contractuelles, la Convention peut être résiliée par le Directeur Général.

 

 

 

Ainsi, les receveurs de Toamasina s’engagent à réaliser les indicateurs assortis des valeurs cibles prédéfinies dans le cadre de l’accroissement des rendements, l’accélération du délai de dédouanement et l’amélioration de l’efficacité du contrôle. A l'issue d’une certaine période, après des évaluations, si les valeurs cibles des indicateurs spécifiés n’ont pas été atteintes, une sanction s’en suivra.

 

Le troisième événement de cette journée concerne la signature  de contrats de performance par les Inspecteurs vérificateurs. La mise en place d’un système de mesure de performance à plusieurs niveaux de son organisation a pour objectif d’informer et de responsabiliser les agents de la Douane, en tant que véritables ressources, sur l’impact de leurs actions sur la performance de l’administration douanière. Malgré le fait qu’un tel système de mesure de performance soit assez singulier dans une administration publique, son implémentation, à travers des indicateurs-clés, marque la volonté de la Douane Malagasy à s’engager dans l’amélioration des services publics et à assurer ainsi la pérennité des recettes de l’Etat.

Dans le but de renforcer ses liens avec ses partenaires de la région Tamatave, la Douane a consacré la deuxième demi-journée du 14 juin à des échanges. Les différents acteurs de la chaine logistique ont répondu présents : compagnies de navigation, le port, SMMC, MICTSL, transitaires, groupements professionnels, avec la présence du Directeur de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances et du Directeur général des impôts. Ce fut l’occasion pour le nouveau DGD de présenter sa vision et ses perspectives. Tout le staff de la Douane ayant été présent, plusieurs sujets ont été abordés, réglés ou notés en vue de la recherche de solutions. Les sujets abordés peuvent être regroupés en trois grands thème (1) procédure de dédouanement, (2) délai de dédouanement (3) facilitation.

Un autre événement de taille pour la région de Toamasina concerne l’inauguration d’un scanner à l’aéroport international le lundi 17 juin dernier. A l’importation et à l’exportation (départ et arrivée), la  capacité de ce scanner de type HI-SCAN 100100T est de 250 à 300 bagages par heure. Inauguré par le Ministre de l’Economie et des Finances, en la présence du staff de la Direction générale de la douane et du Ministère de l’économie et des Finances, le nouveau scanner entre dans le cadre de la poursuite de la modernisation et du renforcement du dispositif de contrôle aux frontières. Le DG de la douane a indiqué que la mise en place du scanner renforce la protection des richesses naturelles et la lutte contre la contrebande.

 

 

 

Date de l'actualité: 
Jeudi, 20 juin, 2019
Douanes Malagasy 2017
GTranslate
French English